Pure-lé Natural®
Huile de Romarin

Bienfaits

L’huile de romarin peut être utilisée à l’usage interne, externe ou en aromathérapie pour améliorer la santé en supportant les systèmes immunitaires, digestifs et respiratoires. Cette herbe, communément employée à des fins culinaires, démontre un éventail de composants médicinaux, bénéfiques pour la santé. En effet, le romarin possède des bienfaits analgésiques, antimicrobiens, antioxydants, antirhumatismales, antiseptiques, anti-inflammatoires, antibactériens, fongicides, calmants et parasiticides.

Avec son éventail de bienfaits médicinaux, le romarin est un remède polyvalent à garder sous la main.

  • Puissant antioxydant
  • Maintien une bonne santé du foie
  • Anticancéreux
  • Soulagement de la douleur
  • Amélioration de la mémoire
  • Antibactérien
  • Antiviral
  • Antirhumatismal
  • Antiseptique
  • Anti-inflammatoire
  • Fongicide
  • Calmant
  • Parasiticide

Une huile de romarin de qualité supérieure

Certification: L’huile de romarin Pure-l? Natural, standardisée selon les normes holistiques, est certifiée végétalienne, végétarienne, casher et parève par le Conseil Cacherout du Canada.

 

Pourquoi choisir des produits casher?

La norme casher est un standard de qualité créé par la loi juive qui soumet à des règles rigoureuses. Cet ensemble de critères spécifiques assure une meilleure tenue de registres, des lots de fabrication attestés ainsi qu’une identification adéquate des produits. En somme, la norme casher garantit aux consommateurs des techniques empêchant la contamination des produits et elle assure une propreté exemplaire durant les stades de transformation, de fabrication et d’emballage. Le terme “parève” désigne qu’un produit est 100% végétalien. Cela signifie qu’il ne contient aucune viande, aucuns produits laitiers, ni aucuns produits provenant des insectes ou leurs dérivés. Nous sommes très fiers de pouvoir offrir des produits casher.

Ingrédients: L’huile de romarin standardisée selon les normes holistiques est une combinaison unique d’huile essentielle de romarin méditerranéen, d’huile d’olive extra vierge et de vitamine E.

 

Composition nutritionnelle

Le romarin (Rosmarinus officinalis) représente un véritable joyau de la nature qui est utilisé à des fins culinaires et médicinales depuis l’époque des civilisations anciennes. Cette herbe complexe comporte plus de 240 composants actifs, d’ordre médicinal et nutritionnel. Certains de ces composants retiennent davantage l’attention du corps scientifique, dont le carnosol, l’acide carnosique, le romarin et la diosmine. L’acide carnosique, un diterpène que l’on retrouve seulement chez deux types de plantes, est l’un des composants du romarin qui détient de puissantes propriétés antioxydantes, anticancéreuses et antimutagéniques. Les éléments médicinales qui composent le romarin agissent comme agents guérisseurs, mais aussi préventifs pour la santé, et sont d’une puissance exceptionnelle.

Plusieurs analyses ont démontrés que le romarin peut détruire de nombreux organismes nuisibles et potentiellement mortels, tels que le candida,  la salmonella, le staphylocoque, la bactérie E. Coli et le champignon Aspergillus. À cause de sa capacité à combattre plusieurs bactéries, le romarin est fréquemment utilisé dans l’industrie agroalimentaire comme agent de conservation.

Le romarin doit ses propriétés médicinales à l’huile volatile qu’il contient. Pour créer notre huile de romarin standardisée selon les normes holistiques, c’est cette même huile que nous combinons avec soin à de l’huile d’olive extra vierge, ainsi qu’à de la vitamine E naturelle. Contrairement à l’huile essentielle volatile pure, l’huile de romarin est efficace et sécuritaire en usage externe, interne, ou en aromathérapie.

De l’Antiquité à la science moderne

Originaire des régions méditerranéennes, le romarin (Rosmarinus officinalis) est utilisé depuis des milliers d’années à des fins culinaires à cause de son arôme parfumé et épicé. Cette herbe aromatique est également réputée pour être un remède naturel exceptionnel, tant en usage externe ou interne qu’en aromathérapie.

Depuis des milliers d’années, le romarin est utilisé pour traiter de nombreuses affections telles que l’asthme, la calvitie, la bronchite, les contusions, le cancer, les frissons, le rhume, la toux, les pellicules, la fièvre, l’enrouement de la gorge, les maux de tête, l’hystérie, la grippe, l’insomnie, les infections, les tensions nerveuses, la névralgie, la douleur, les troubles de la mémoire, les rhumatismes et les entorses. Le romarin est reconnu comme étant l’un des antioxydants les plus puissants qui soient. L’action antioxydante du romarin est si importante que le gouvernement américain a produit plusieurs brevets pour l’utilisation d’isolats de la plante en tant qu’antioxydants commerciaux.

Lorsqu’ingéré, le romarin est efficace pour plusieurs troubles de santé dont les indigestions, les colites, la constipation, les troubles hépatiques, le stress, les troubles nerveux, la dépression et les crampes menstruelles.

En tant qu’antioxydant exceptionnel, le romarin prévient les dommages causés par les radicaux libres, protège les cellules contre la détérioration et aide à la prévention du cancer. En fait, le romarin est un antioxydant encore plus puissant que la vitamine E. Des chercheurs de l’université Rutgers ont effectué plusieurs études sur l’action anticancéreuse de l’huile de romarin. Ils ont constaté que “… le romarin s’est avéré être un inhibiteur puissant dans le développement et la croissance de tumeurs cancéreuses.” Ces mêmes études ont démontré que les animaux dont l’alimentation comprenait de l’huile de romarin avait une incidence d’environ 50% moins élevée de développer un cancer du côlon ou du poumon, en comparaison avec les animaux dont l’alimentation ne comprenait pas d’huile d’origan. “Administrée oralement ou topiquement, (l’huile de romarin) a systématiquement réduit l’incidence de cancer de moitié”. Les recherches axées sur les avantages du romarin confirment les propriétés antimicrobiennes de cette herbe. Également, des études démontrent que le romarin aide à surmonter les problèmes des systèmes digestif, respiratoire et immunitaire, et contrairement aux autres produits antibactériens, l’utilisation du romarin ne représente pas un risque de développement de “supermicrobes” résistants aux antibiotiques.

L’huile de romarin peut être utilisée comme tonique pour la santé du cœur. Celle-ci contient de la diosmine, une flavonoïde qui favorise le développement de la force cardiovasculaire en renforçant les vaisseaux sanguins et en stimulant la circulation sanguine. En aidant à contrôler la basse pression artérielle, le romarin prévient le durcissement des artères et joue donc un rôle important dans le maintien d’une bonne santé cardiaque. Il est également efficace pour maintenir une dilatation des vaisseaux sanguins, ce qui permet la prévention de certains maux de tête, plus spécifiquement ceux causés par la vasoconstriction ou le stress. Le romarin est répertorié comme traitement spécifique pour “les états dépressifs avec débilité générale et les indications de faiblesse cardiovasculaire”, dans la pharmacopée herboriste britannique.

En usage externe, le romarin est efficace dans le traitement de plusieurs troubles, tels que les rhumatismes, l’arthrite, les douleurs musculaires, les entorses et foulures, les extrémités froides et la perte de cheveux. Le romarin est aussi reconnu comme étant un analgésique puissant – en particulier dans le traitement de l’arthrite, des rhumatismes, des maux de tête et des migraines. Il aide à soulager la douleur liée aux entorses, aux inflammations, aux piqûres d’insectes, ainsi que la douleur musculaire. De plus, les puissantes propriétés antimicrobiennes de cette herbe aide à prévenir les infections et à traiter les affections cutanées telles que le pied d’athlète, le psoriasis, l’eczéma, le zona et la névralgie. Les chercheurs ont découvert que l’application cutanée d’huile de romarin peut réduire presque de moitié le risque de développer certains cancers.

Lorsqu’elle est appliquée sur la peau, l’huile de romarin augmente la température corporelle et stimule la circulation sanguine. Cette propriété permet de soulager les pieds froids, les jambes fatiguées, la faiblesse des membres, les muscles endoloris, l’arthrite, les douleurs rhumatismales et la goutte. Agissant à travers la peau comme un agent de détoxification, le romarin aide à débarrasser le corps des toxines nocives ainsi qu’à traiter la cellulite.

Le romarin représente un ingrédient clé dans l’industrie cosmétique. Son parfum revigorant, cumulé à ses propriétés bénéfiques pour le soin de la peau et des cheveux, en fait un ingrédient de choix dans la composition de plusieurs produits. Bien qu’elle soit efficace pour tous les types de peau et de cheveux, l’huile de romarin est particulièrement bénéfique pour les peaux et les cheveux gras puisqu’elle aide à rééquilibrer les huiles naturelles du corps. L’huile de romarin est également excellente pour adoucir la peau et pour démêler les cheveux rebelles. Le romarin est un stimulant du cuir chevelu et de la pousse des cheveux, ce pourquoi il est efficace pour contrer l’alopécie (perte de cheveux prématurée), pour favoriser l’épaississement des cheveux fins et pour traiter les pellicules.

Traditionnellement, on utilisait le romarin en friction ou en inhalation afin de dégager le flegme accumulé dans la tête et la poitrine. On peut réduire la congestion nasale simplement en ajoutant quelques gouttes d’huile de romarin à l’eau du bain. Le romarin est utilisé depuis des millénaires en aromathérapie. À l’époque de l’Antiquité, les Grecs et les Romains portaient des couronnes de romarin lorsqu’ils étudiaient afin d’augmenter leur capacité à mémoriser les connaissances. Cette tradition se perpétue toujours en Grèce où les étudiants font brûler du romarin dans leurs foyers durant leurs périodes d’étude. Il a été prouvé cliniquement que cette herbe augmente les fonctions de la mémoire et qu’elle semble être particulièrement efficace dans la mémorisation des noms et des numéros. Les chercheurs ont découvert qu’après une session d’aromathérapie avec du romarin, les participants étaient plus alertes, avaient moins d’anxiété et effectuaient des calculs mathématiques plus rapidement.

Les rapports cliniques ont également confirmé que des traitements d’aromathérapie au romarin peuvent agir comme traitement efficace pour la douleur chronique. Le romarin est énergisant et il est couramment utilisé en aromathérapie comme antidépresseur et pour stimuler le cerveau, revigorer le corps, tonifier les nerfs  et combattre la fatigue.

* Voir les références ci-dessous

Mode d’emploi

L’huile de romarin est un remède polyvalent et un apport nutritionnel qui peut être employé à l’interne ou à l’externe. Elle peut même être ajoutée à vos plats préférés comme les pâtes, la pizza, les sauces, la soupe, et toute autre recette qui ne requière pas de cuisson élevée afin de ne pas compromettre les constituants fragiles de l’herbe.

 

Usage interne: Prendre 1 à 2 gouttes sous la langue. Garder sous la langue pour 5 à 10 secondes. Avaler avec de l’eau ou autre breuvage froid (non gazéifié). Il est aussi possible de mettre 1 à 2 gouttes dans une capsule vide et d’avaler. Peu importe la méthode choisie, à consommer 2 à 4 fois par jour.

Usage externe: Avant d’utiliser, réchauffer l’huile à la température du corps en frottant la bouteille fermée entre les mains ou en la déposant dans de l’eau tiède. Appliquer l’huile généreusement sur la région affectée et masser. Frotter également les régions avoisinantes pour une guérison plus efficace. Traiter une à deux fois par jour.

Aromathérapie: Mettre 3 à 5 gouttes dans un diffuseur ou selon les instructions du diffuseur. Il est aussi possible de mettre 3 à 5 gouttes sur un tampon d’ouate propre et de le placer sur une soucoupe.

Cuisine: Substituer une goutte d’huile de romarin pour chaque cuillère à soupe de romarin déshydraté.

Mise en garde: Ne pas utiliser ce produit dans les yeux et éviter tout contact avec les parties génitales. Si une éruption cutanée ou une irritation survient, cesser d’utiliser immédiatement. Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, il est important de consulter un médecin avant d’utiliser ce produit. Ne pas utiliser l’huile de romarin si vous souffrez d’épilepsie. Garder hors de la portée des enfants.

 

Références:

1 Small E. Culinary Herbs, National Research Council of Canada, NRC Press Ottawa 1997.

2 Duke J. Dr.; Phytochemical Database, U.S. Dept. of Agriculture, Beltsville Agricultural Research Center, November 2001.

3 Munne-Bosch S, Alegre L.”Subcellular Compartmentation of the Diterpene Carnosic Acid and Its Derivatives in the Leaves of Rosemary”; Plant Physiology Feb. 2001.

4. Muyima N, Mangena T “Comparative evaluation of the antimicrobial activities of essential oils of Artemisia afra, Pteronia incana and Rosmarinus officinalis on selected bacteria and yeast strains”; Letters in Applied Microbiology 28.

5. Ouattara B, Simard RE, Holley RA, Piette GJ, Begin A. “Antimicrobial activity of selected fatty acids and essential oils against six meat spoilage organisms”; International Journal of Food Microbiology, July 1997.

6 Staff, “Rosemary”; The Lawrence Review of Natural Products, Facts and Comparisons May 2000.

7. Lawless J, The Encyclopaedia of Essential Oils, Element Books 1992.

8. Staff, “Rosemary”; WebMD Health 2001.

9. Staff, “Healing Herbs: Rosemary Fast Facts”; Prevention Aug 22, 2001

10. Wargovich M et al.”Herbals, Cancer Prevention and Health”;Journal of Nutrition, 2001;131

11. Staff, “Rosmarinus officinalis”; Purplesage.org, 2001

12. Staff, “Rosemary Oil”, The Kevala Center 2001.

13. Staff, “Seven Healing Herbal Teas” Prevention, October 2000

14. Heinerman J. Heinerman’s Encyclopedia of Healing Herbs & Spices. Parker Publishing 1996

15. Hay IC et al, “Randomized trial of aromatherapy. Successful treatment fot alopecia areata.”, Archives of Dermatology May 1999

16. Staff, The British Herbal Pharmacopoeia, 1983

17 Tisserand R. The Art of Aromatherapy, C W Daniel 1996

18. Fischer-Rizzi S. Complete Aromatherapy Handbook. Sterling Publishing 1990

19. Chevallier A, The Encyclopedia of Medicinal Plants. DK Publishing 1996

20. Diego MA et al. “Aromatherapy positively affects mood, EEG patterns of alertness and math computations.” International Journal of Neuroscience Dec. 1998

21. Lawless J, The Illustrated Encyclopedia of Essential Oils. Element Books 1995

22. Valnet J, The Practice of Aromatherapy, Healing Arts 1989

23. Staff, “Rosemary” Organic food Magazine, Organicfood.co.uk 2001